10
Nov
2017

Comment savoir si l’on progresse ?

Il est vrai que je répète constamment à mes élèves que le travail en solo est le plus important car c’est là qu’on peut face à soi même pousser et optimiser ses compétences.

Mais comme je peux généralement les voir en cours, je vois leurs progrès et leur redonne des pistes ou des clés pour modifier leur entrainement et ainsi performer leur évolution, mais sans ce soutien extérieur il n’est pas évident de noter soi-même ces progrès.

Alors voici quelques voies pour s’auto-juger.

Deux points de base à se mettre en tête avant de commencer.

1/ état des lieux

Avant de s’auto-juger, il est important de faire un instantané de ce que l’on est au départ de ce que l’on veut juger.

Si on ne fait pas un état des lieux de ses compétences à l’instant T, il sera difficile de voir si l’on a fait des progrès.

2/ Ciblage

Je veux progresser, ok mais où?

Souvent on a, soit une idée bien trop générale ce qui fait que l’on risque de noyer les progrès que l’on a fait dans la masse de tout ce que l’on a à pratiquer, soit une idée trop focalisée sur un de ces détails ce qui masque les progrès réalisés ailleurs.

Beaucoup de mes élèves se concentrent sur la réalisation de telle ou telle technique avec comme envie de la réaliser avec brio et sont déçus de leur performance, sans remarquer que leur équilibre ou que leur dextérité s’est amélioré et qu’en fait ils sont sur le chemin du progrès.

Le but va donc consister à combiner ces deux idées et mettre en ligne de mire un objectif général, mais aussi des détails comme étape d’avancement.

3/ Mise en pratique

Voici un exemple, je vais prendre la réalisation d’une technique Wing Chun le Boang Sao/Lap Da avec un coup de Pied Yuet Gerk

Allez avant de commencer pensez à votre état des lieux, pour ce faire rien de plus facile filmez-vous, nous avons tous notre smartphone en poche alors Moteur Action.

Fixons maintenant notre objectif général : Faire cette technique à la perfection !

Comme cela ne veut rien dire !! Allons plus loin car c’est dans les détails de positionnement des bras, du coude, du corps, des hanches, du timing, de l’équilibre, etc, que se niche la réalisation d’un  objectif.

Alors une fois votre vidéo visionnée, demandez vous ce qui doit être amélioré et lancez votre programme d’entrainement.

Voici une petite vidéo de l’exemple avec mon élève Benoit désigné volontaire d’office 😉

Commentaires
4
panit

Merci Sifu !
Un article qui ne pouvait pas mieux tomber 🙂

Panit.

Lionel Roulier

Merci Panit 😉

stephane leperlier

cool ! je n’y avais pas pensé.
je rejoint Panit,
merci pour cette article qui tombe à pic !

Stéphane.

Lionel Roulier

Merci Stephane 😉

Répondre

Chargement...