10
Août
2017

La face cachée du Wing Chun

Au regard de ce qui se voit sur Youtube, Facebook et autres réseaux sociaux, il est sûr que le Wing Chun est vu comme un art de combat et de self défense de premier ordre, mais cette vision très occidentalisée n’est que la face visible de l’iceberg.

Ayant appris le Wing Chun avec des maitres exclusivement chinois, je dois avouer que bien souvent mon apprentissage de cet art n’a pas été porté sur l’amélioration de mes compétences martiales, mais sur mes croyances culturelles qui pour ces maitres chinois étaient des freins à mon évolution et a ma compréhension du Wing Chun.

J’aimerais partager aujourd’hui avec vous la base culturelle du Wing Chun qui m’a été transmise par mes maîtres, vue à l’extérieur de la salle de cours et de la pratique corporelle, dans les moments où l’élève invite le maitre au restaurant et où pour vous montrer sa gratitude, il vous fait un cours philosophique sur la nature profonde du style Wing Chun.

Cette base est que le Wing Chun est un art 100% taôiste, il est donc régi par les lois du Tao, il faut donc avoir une connaissance de cette philosophie et de la spiritualité qui va avec pour comprendre la construction profonde du Wing Chun.

Tout d’abord, Il est important de savoir ce qu’est la notion du Yin et du Yang, cette paire de forces mutuelles et complémentaires. Elle définit chaque chose, jour et nuit, homme et femme.

Prise dans le wing chun on peut dire force&douceur, rapidité&lenteur, rigidité& flexibilité.

Si l’on regarde par cette théorie et que l’on revienne à la vision occidentale du Wing Chun, on peut dire que l’occident voit le Wing Chun avec un coté très Yang, très visible, très concrêt et que malheureusement le Yin qui est le profond, le subtil est très peu valorisé.

Il y a une suite à cette théorie du Yin/Yang, qui est celle de la création du troisième (trigramme), on le définit souvent par l’homme, élément qui se situe entre Ciel Yang et Sol Yin.

Cette théorie s’appuie sur le fait que si on apprend une face puis une autre on s’aperçoit que quelque chose de nouveau prend naissance.

Si l’on comprend qu’il y a un principe triptyque qui vient du Taôisme on comprend pourquoi le Wing Chun est construit sur 3 formes à mains nues.

Le Siu Lim Tau, vous aurez remarqué qu’il est souvent écrit Tao et non Tau, mais c’est bien ce caractère chinois qui est à employer, avec la prononciation française « Tau » qui signifie germer, pousser et non le caractère Tao qui signifie classifier, former même si ce mot a pris le pas sur l’autre du à son utilisation dans beaucoup de styles de Kung Fu où les Formes sont appelées Tao.

Le Siu Lim est la base où l’on se construit pour soi c’est le coté Yin.

Le Cham Kiu sera la forme ou l’on se construit pour les autres c’est le coté Yang.

Le Biu Jee sera la forme ou l’on construit l’ensemble des possibilités de la théorie Yin/Yang, une sorte d’addition.

Pour un Taoiste, ces 3 formes doivent être vues 3 fois sur des axes de travail différents pour être comprises : une version pragmatique, une version physiologique et une version stratégique.

De ces 9 versions, il y aura 9 étapes pour atteindre la perfection (9×9= 81 la perfection dans a voie du Tao). On voit ici que l’art du Wing Chun est donc le chemin d’une vie.

Bien sûr après le trois vient le quatre, qui nous ramène au Yin/Yang, avec ce fameux point yang dans le Yin et Yin dans le Yang, symbolique que dans chaque action il y a un peu de son contraire.

Dans notre pratique la forme du mannequin de bois est en quatrième position de l’apprentissage.

Cette forme nous apprend à concilier, consolider et fait émerger d’autres possibilités dans notre pratique.

Si l’on prend en compte le Tao, le mannequin de bois n’est pas qu’un morceau de bois qui sert de punching ball mais un partenaire à part entière, il nous permet l’ensemble des possibilités de la théorie du Yin/Yang :

  • Yin de Yang
  • Yang de Yin
  • Yin de Yin
  • Yang de Yang

Dans cette idée, on peut dire qu’il existe au moins quatre manières différentes de faire le même mouvement et cela explique pourquoi chaque école de Wing Chun diffère des autres, chaque professeur ayant un chemin qui lui est propre. Un professeur Yang de Yang vous fera quelque chose de très pragmatique, axé sur le combat et à l’inverse un professeur Yin de Yin vous fera faire un Wing Chun très interne axé sur la flexibilité.

La suite, est la pratique des 5 mouvements, plus connus en occident sous le terme des 5 éléments Bois/Feu/Terre/Métal/Eau. C’est la théorie taôiste des 10000 êtres.

C’est dans cette optique que l’ensemble des autres formes avec et sans armes sont vues et donnent la vision totale des capacités du style.

Tout cela vous donne des pistes et des orientations pour élaborer votre pratique, grâce a ces principes vous pouvez trouver de quelle nature vous êtes Yang ou Yin, et donc imaginer des exercices contraires à votre nature ou d’autres pour la conforter, ou bien essayer de modifier votre tenue de corps en étant Yang sur un mouvement et Yin sur un autre.

Ce travail va améliorer votre adaptabilité et vous en verrez les actions spontanées naitre dans votre Chi Sao.

Cela va vous permettre de découvrir une troisième voie, puis une quatrième et ainsi tracer vos chemins de pratique.

Bien entendu il reste encore plein d’autres principes du « Tao » très utiles pour la compréhension du style, tels que les huit trigrammes qui permettra au pratiquant devenu instructeur la construction de ses futurs cours, ou la pratique du souffle et des énergies, qui pourra permettre une vue sur la médecine chinoise.

Le Wing Chun est un chemin de vie, un apprentissage permanent, bon entrainement…

Commentaires
6
Charly

Le chemin d’une vie et aussi le cheminement vers soi pour se rencontrer soi même tantôt yang tantôt yin. Et surtout vivre pleinement cette alternance au-delà de la comprendre.
Tout un programme…
Merci Lionel pour ces clefs de travail 🙂

Lionel Roulier

Tu a mis le doigt dessus Charly, le seul but de toute cette pratique n’est pas sa capacité a ce battre contre les autres, mais en premier lieu ce battre contre soi-même. Et je dois dire que pour ma part je suis mon adversaire le plus sournois 😉

Merci pour ton commentaire Charly 🙂

Shen

Merci Sifu
Super article!
Paix

Lionel Roulier

Merci Benoit pour ton commentaire 😉

Je te souhaite une belle rentrée et à bientôt.

Ali

corps, esprit, horizon pour boucler le triangle
ce que je prétends être, ce que je crois être, qui suis-je réellement pour boucler le triangle
sentir, voir, interagir avec le monde qui nous entour pour boucler le triangle
ce n’est pas pour rien que le triangle est considéré comme la forme géométrique a plus forte

Merci à nos ancêtres.

Lionel Roulier

Merci Ali pour ton commentaire 😉

Répondre

Chargement...