15
Fév
2018

Parlons des 5 éléments !

Avant de comprendre un peu plus ce que sont les 5 éléments dans l’art martial Wing Chun, il faut revenir à la base de la culture Taôiste avec l’image du Yin/Yang.

Je pourrais comme beaucoup reprendre les textes anciens et vous dire que : L’expression du Yin Yang prend tout son sens dans le changement, la mutation, le mouvement. Ces deux forces en constante opposition mais totalement dépendantes l’une de l’autre passent progressivement par des phases de croissance et de décroissance dans des cycles naturels et, tout comme je l’étais au début de ma formation martiale à Hong Kong je suis sûr que votre petite voix intérieure se met à trépigner et hurle que ce n’est pas ce genre d’explication qui va rendre performantes vos techniques de combat.

 Par contre plutôt que vous dire que le yin yang c’est la nuit le jour, l’homme, la femme, si je vous dis que c’est le haut, le bas, c’est aussi la droite, la gauche à ce moment là on peut commencer à pratiquer avec cette symbolique du Yin Yang.

Lorsque vous êtes en Yee Jee Kim Yeung Ma (posture de base), le bas et le haut du corps doivent être équilibrés. Combien de pratiquants descendent beaucoup trop en  se disant qu’avec une posture ancrée au moins l’adversaire aura du mal  à vous bouger, oui mais l’avantage devient un défaut de mobilité, tel est le Yin et le Yang.

Lorsque votre Tan Sao fait avec votre bras droit est très bien placé mais que le Tan Sao de votre bras gauche est lui mal positionné, on favorise ses compétences déjà présentes mais en négligeant le manque de flexibilité d’une autre partie de son corps.

Telle est la base du Yin/Yang dans l’art martial, nous faire comprendre et voir qu’il ne faut jamais oublier et travailler l’ensemble de notre corps.

Rester ouvert !!

Attaquons maintenant le principe des 5 éléments.

Petit rappel:

Le mouvement Bois représente la force naissante, la croissance, l’impulsion du début, C’est la naissance du yang. Le Bois c’est l’idée du végétal qui pousse, qui croit vers le soleil.

Le mouvement Feu représente la force à son apogée, la force d’animation à son maximum, le yang à son point culminant. Le feu monte.

Le mouvement Terre est à la fois Yin et Yang puisqu’elle reçoit et qu’elle produit. La Terre permet de semer, de faire pousser et de récolter.

Le mouvement Métal représente la condensation la concentration de la force, le retour vers les profondeurs, vers l’apaisement. C’est le yang qui décroit.

Le mouvement Eau représente la sagesse, la gestation d’un nouveau cycle.

Je pourrais vous dire à ce niveau que le « Siu Lim Tau » signifie la petite idée qui germe et a donc une relation avec le mouvement bois, que le « Cham Kiu » qui signifie chercher le pont pourrait faire référence au lieu où aller lorsque l’ont veut fuir, s’échapper d’un mouvement de Feu (ou trouver de l’eau pour éteindre ce Feu) et que le « Biu Jee », littéralement les doigts comme dard, qui en fait est un terme sous entendu qui explique comment projeter les énergies du corps grâce au sol et donc au mouvement Terre.

Le mannequin serait la forme qui permet d’atteindre une profondeur dans la capacité de mettre en harmonie l’ensemble de son corps, on forge son corps tel le mouvement du métal.

Les armes du Wing Chun deviennent alors le mouvement eau, qui doit retrouver une flexibilité et une harmonie accrues afin de ne pas stagner et de reprendre les bonnes vagues.

Voila je pense qu’à ce stade nous pouvons dire que la théorie des 5 éléments vous parle un peu plus mais, avant de m’arrêter là je vous rappelle notre idée première du Yin et du Yang, cherchez l’opposé et demandez vous si il n’y aurait pas un peu de chaque élément dans chaque forme ? Et s’il y a des techniques formées d’un élément ou d’un autre ? et dernière question, ont sait que chaque élément est relié avec des émotions alors comment savoir si votre nature (ce qu’on appelle le Ming Men) ne vous joue pas de mauvais tour dans votre pratique ?

Bonne recherche 😉

Commentaires
4
Sab

Super intéressant, merci beaucoup!

Si je comprends bien, tu veux dire que les 5 éléments nous donnent des axes de travail pour mieux comprendre chaque forme ? Comme chercher dans le Siu Lim tout ce qu’il faut pour générer les mouvements, dans le Cham Kiu tout ce qu’il faut pour se déplacer et éviter/dévier une attaque et ainsi de suite ?

Sinon concernant les émotions, j’ai lu que le Bois c’était la colère, le Feu la joie, la Terre la réflexion/le ressassement, le Métal la tristesse et l’Eau la peur. Comment on remet ça en lien avec notre pratique ?

Lionel Roulier

Bonjour Sabrina,
Chaque forme est une donnée symbolique, philosophique et technique en rapport avec les 5 éléments.
Dans la nature des 5 éléments on commence (presque) toujours au Bois, c’est le départ d’un cycle, le Siu Lim est le départ de notre apprentissage Wing Chun, il doit donc être penser comme l’évolution d’un arbre qui pousse vers le haut (tronc, branches), vers le bas (Racines), mais que cela soit les branches et les racines cela s’étend aussi vers la droite ou vers la gauche. On dit souvent du Siu Lim qu’il est plus interne que les autres taos, cela nous indique que l’on doit se développer intérieurement pour correctement évoluer, trouver le bonne équilibre afin de rentrer dans le deuxième élément le Feu qui lui est vecteur de dynamique et de perception du monde extérieur. Alors pour rendre cela plus compréhensif, on sait que le Siu Lim à pour but de travailler notre posture et le Cham kiu la mise en mouvement de cette posture.

Concernant les émotions, c’est un peu plus compliqué, car il faut déjà avoir fait un travail de recherche sur soi à travers la pratique du Chi Sao (mais pas que), afin de comprendre comment ces émotions nous font réagir et en connaitre les limites exploitables, exemple je peux utiliser la colère dans un combat, mais si je ne connais pas ma limite et que j’en viens à devenir incontrôlable et ne plus me gérer, cela va se retourner contre moi. Mais bien gérer les émotions peut aider sa pratique, il me vient en tête un ancien film de Jackie Chan (j’ai oublié le titre :p) ou, on le voit pratiquer avec ce genre d’idée, il passe de la joie, à la tristesse, à la colère, et ces adversaires se retrouvent déséquilibrés par ces changements soudain 🙂

Lionel Roulier

Voici un graphique fait par Sab :
5 éléments du Wing chun

Merci d’avoir synthétisé l’idée 😉

FX

Merci Sab pour cette infographie! A mettre en fond d’écran sur nos téléphones!
J’aime la Terre mise au centre, cela fait écho à l’article sur les 5 éléments de le ChiSao. On a une énorme chance d’avoir un système de pas bien ancré dans notre pratique grâce à la lignée de Lion (Fok Sicong et Chow) et grâce également à l’intégration de cet élément « de base » dans la pédagogie de Lion (merci Sifu!).
Personnellement, cela me permet de ne pas trop me préoccuper des déplacements (du moins consciemment au début) pour m’attarder et me perfectionner de manière plus consciente sur les autres « éléments » et de les intégrer de façon corporelle dans le ChiSao!
Concernant l’intégration des éléments de façon émotionnelle dans le Chisao, là encore il y a un (très!) vaste champs d’apprentissage et de perfectionnement !

Merci Sifu!!!!

Répondre

Chargement...