Lionel Roulier

Un pratiquant depuis toujours

home_lionel

Je m’appelle Lionel, je suis professeur d’arts martiaux et entraîneur sportif depuis 2001.

 

Grâce à mon passé d’athlète de haut niveau et mon expérience professionnelle de manager en entreprise, je souhaite vous aider, à trouver les clés et habitudes de la réussite en mettant l’excellence sportive et la philosophie des arts martiaux au service de votre développement personnel.

 

Pour ce faire, j’ai mis en place des méthodes et outils venant du sport de haut niveau et des arts martiaux afin de répondre aux enjeux de la performance personnelle et professionnelle.

 

Ces méthodes et outils mélangent de tradition martiale et de modernisme pédagogique ont fait leurs preuves auprès de dizaine de mes élèves.

Lionel roulier débute son parcours martial par le judo à l’age de 5 ans.

En 1981, il commence la compétition et remporte 6 fois le titre de champion d’île de France.

A 15 ans, il est champion de France de Judo et devient l’année suivante vice champion de France.

 

Passionné par les films de Kung Fu, il se tourne vers les arts martiaux chinois.

En 1986, Lionel débute son apprentissage en Kung Fu sous la direction de M. Jean Vittet (Champion d’Ile de France 85 et 86), lui même élève de Maître Huynh Dac Hieu et Maître Wong Ten Ken.

Lionel Roulier commence par apprendre les formes techniques, le Chang Quan traditionnel et la pratique du sabre. En combat, il pratique la boxe chinoise (pied/poing).

Son engouement pour la compétition l’amène très vite a se préparer pour les championnats de Wu Shu.

A 17ans, il remporte le Championnat de France dans le maniement du sabre (Catégorie Cadet).

Au vu de ces résultats, Maître Vittet l’encourage à approfondir ses prédispositions et l’envoie s’entrainer avec son maître Wong Ten Ken.

image1

Exigeant et très pointilleux, Maître Wong pousse Lionel à perfectionner son travail de posture et de placement.

Il apprend avec lui les formes (Tao) de base et commence à travailler le Chang Quan moderne aux côtés de M.Ali Hamou, l’élève instructeur de Maître Wong.

Lionel continue la compétition et décroche de nombreux titres, ce qui amène le directeur technique de l’équipe de France 1990, Wang Wei Guo, à le repérer.

Wang Wei Guo, lui propose de rejoindre l’équipe de France de Kung Fu, entraînée alors par Zhang Xiao Yen (7 fois championne de Chine de Kung Fu).

Le courant entre Lionel et Zhang Xiao Yen passe très vite. Elle consolide ses bases en Chang Quan moderne et lui demande de créer lui même ses propres formes afin de mettre en avant sa personnalité dans l’art martial.

Cette rencontre permet à Lionel de s’élever au haut niveau et de participer à de nombreuses compétitions internationales.

En 1991, Lionel rencontre Mlle Fok Siu Ping, Elle a pratiqué le Wing Chun dès son plus jeune âge avec son père Fok Ying, lui même élève de Leung Sheung.

Son oncle Fok Chiu est le dernier élève de Leung Foor cho et Yiu Choi (les deux Si Heng « Sénior » de Ip Man).

Fok Chiu, actuellement co-directeur de l’institut de Wing Chun de Foshan et membre d’honneur de la World Wing Chun Union, est considéré comme l’un des plus anciens pratiquants de sa génération.

Lionel débute alors sa formation en Wing Chun avec son oncle par alliance Fok Chiu et, va apprendre de lui les 3 premières formes du système et leurs applications, entre 1993 et 1997.

Cependant Lionel a le sentiment, de ne pas saisir totalement l’aspect interne très développé du style de Foshan.

Il subit aussi, la pression familiale qui voit en lui la futur descendance du style Fok, ces attentes pèsent et rendent l’enseignement de Fok Chiu d’autant plus difficile à appréhender.

Il va alors trouver un autre professeur grâce à l’aide de sa meilleure alliée dans la famille, sa belle mère Lee Kit.

Elle emmène Lionel chez Chow Tze Chun, élève de Ip Man dès 1962, connu à Hong Kong pour son incroyable travail de coups de pied et de déplacement.

Son enseignement est plus pragmatique et moins imagé que celui de Fok Chiu, ce qui permet à Lionel de saisir les nuances et les subtilités du style Wing Chun.

Il reprend son apprentissage du début et apprend de Chow Tze Chun les deux premières formes, le Siu Lim et le Cham Kiu.

La  compréhension et les explications étant vitales afin d’acquérir les techniques avancées, Chow Tze Chun confie la suite de sa formation à son élève Mak Kwong Kuen, parfaitement anglophone.

En 2000, Lionel fini sa formation sur le mannequin de bois, Mak lui remet alors son diplôme d’instructeur dans la lignée de Chow Tze Chun.

Lionel commence à enseigner en France au sein de l’association « le Cercle de Wu Shu » à Paris.

C’est à cette période (2001), qu’il comprend la portée de l’enseignement de Fok Chiu, mais aussi les attentes de cette famille ancrée dans le Wing Chun depuis des décennies, il part reprendre son apprentissage avec lui.

 

En 2003, Il devient membre d’honneur actif de l’institut de Wing Chun de Foshan.

Deux ans plus tard (2005), Lionel crée l’association France Wing Chun.

2011 – Lionel devient le représentant officiel de la « Hong Kong Wing chun Research Association » pour l’Europe.

Lionel continue aujourd’hui, à pratiquer et participer à la vie des écoles dans les deux lignées.

Diplôme Français

*  Diplôme D’état

*  Certificat de ceinture noir (FFKAMA)

Lionel roulier débute son parcours martial par le judo à l’age de 5 ans.

En 1981, il commence la compétition et remporte 6 fois le titre de champion d’île de France.

A 15 ans, il est champion de France de Judo et devient l’année suivante vice champion de France.

 

Passionné par les films de Kung Fu, il se tourne vers les arts martiaux chinois.

En 1986, Lionel débute son apprentissage en Kung Fu sous la direction de M. Jean Vittet (Champion d’Ile de France 85 et 86), lui même élève de Maître Huynh Dac Hieu et Maître Wong Ten Ken.

Lionel Roulier commence par apprendre les formes techniques, le Chang Quan traditionnel et la pratique du sabre. En combat, il pratique la boxe chinoise (pied/poing).

Son engouement pour la compétition l’amène très vite a se préparer pour les championnats de Wu Shu.

A 17ans, il remporte le Championnat de France dans le maniement du sabre (Catégorie Cadet).

Au vu de ces résultats, Maître Vittet l’encourage à approfondir ses prédispositions et l’envoie s’entrainer avec son maître Wong Ten Ken.

image1

Exigeant et très pointilleux, Maître Wong pousse Lionel à perfectionner son travail de posture et de placement.

Il apprend avec lui les formes (Tao) de base et commence à travailler le Chang Quan moderne aux côtés de M.Ali Hamou, l’élève instructeur de Maître Wong.

Lionel continue la compétition et décroche de nombreux titres, ce qui amène le directeur technique de l’équipe de France 1990, Wang Wei Guo, à le repérer.

Wang Wei Guo, lui propose de rejoindre l’équipe de France de Kung Fu, entraînée alors par Zhang Xiao Yen (7 fois championne de Chine de Kung Fu).

Le courant entre Lionel et Zhang Xiao Yen passe très vite. Elle consolide ses bases en Chang Quan moderne et lui demande de créer lui même ses propres formes afin de mettre en avant sa personnalité dans l’art martial.

Cette rencontre permet à Lionel de s’élever au haut niveau et de participer à de nombreuses compétitions internationales.

En 1991, Lionel rencontre Mlle Fok Siu Ping, Elle a pratiqué le Wing Chun dès son plus jeune âge avec son père Fok Ying, lui même élève de Leung Sheung.

Son oncle Fok Chiu est le dernier élève de Leung Foor cho et Yiu Choi (les deux Si Heng « Sénior » de Ip Man).

Fok Chiu, actuellement co-directeur de l’institut de Wing Chun de Foshan et membre d’honneur de la World Wing Chun Union, est considéré comme l’un des plus anciens pratiquants de sa génération.

Lionel débute alors sa formation en Wing Chun avec son oncle par alliance Fok Chiu et, va apprendre de lui les 3 premières formes du système et leurs applications, entre 1993 et 1997.

Cependant Lionel a le sentiment, de ne pas saisir totalement l’aspect interne très développé du style de Foshan.

Il subit aussi, la pression familiale qui voit en lui la futur descendance du style Fok, ces attentes pèsent et rendent l’enseignement de Fok Chiu d’autant plus difficile à appréhender.

Il va alors trouver un autre professeur grâce à l’aide de sa meilleure alliée dans la famille, sa belle mère Lee Kit.

Elle emmène Lionel chez Chow Tze Chun, élève de Ip Man dès 1962, connu à Hong Kong pour son incroyable travail de coups de pied et de déplacement.

Son enseignement est plus pragmatique et moins imagé que celui de Fok Chiu, ce qui permet à Lionel de saisir les nuances et les subtilités du style Wing Chun.

Il reprend son apprentissage du début et apprend de Chow Tze Chun les deux premières formes, le Siu Lim et le Cham Kiu.

La  compréhension et les explications étant vitales afin d’acquérir les techniques avancées, Chow Tze Chun confie la suite de sa formation à son élève Mak Kwong Kuen, parfaitement anglophone.

En 2000, Lionel fini sa formation sur le mannequin de bois, Mak lui remet alors son diplôme d’instructeur dans la lignée de Chow Tze Chun.

Lionel commence à enseigner en France au sein de l’association « le Cercle de Wu Shu » à Paris.

C’est à cette période (2001), qu’il comprend la portée de l’enseignement de Fok Chiu, mais aussi les attentes de cette famille ancrée dans le Wing Chun depuis des décennies, il part reprendre son apprentissage avec lui.

 

En 2003, Il devient membre d’honneur actif de l’institut de Wing Chun de Foshan.

Deux ans plus tard (2005), Lionel crée l’association France Wing Chun.

2011 – Lionel devient le représentant officiel de la « Hong Kong Wing chun Research Association » pour l’Europe.

Lionel continue aujourd’hui, à pratiquer et participer à la vie des écoles dans les deux lignées.

Diplôme Français

*  Diplôme D’état

*  Certificat de ceinture noir (FFKAMA)

Chargement...
Demande d'inscription


Nom*


Prénom*


Date de naissance


Adresse


Téléphone*


Email*


Message




* Champs obligatoires