Découvrir le Wing Chun

Sur cette page nous allons au fil du temps, vous faire découvrir le Wing Chun Kung Fu. Des chapitres sur l’ensemble de son patrimoine viendront s’additionner pour rentrer dans les profondeurs du style.

Le style Wing Chun se compose de deux types de travail :

SEULE

Avec partenaires

De l’extérieur vers l’intérieur, de l’intérieur vers l’exterieur

 

Les concepts et idées du système de combat Wing Chun ont été mis dans ce que l’on nomme des taos, enchainement de mouvements codifiés qui vont permettre d’assimiler et de modeler le corps petit à petit, afin d’avoir des automatismes corporels.

 

– Il y à trois formes a mains nues, le Siu Lim Tau (la petite idée), le Cham Kiu (chercher le pont) et le Biu Jee (les doigts jaillissants)

 

– Le mannequin de bois 木人樁 Mook Yan Jong, partenaire idéal étant toujours disponible et ne se plaignant jamais. il permet un travail d’enchainement des techniques ainsi que la génération et libération de puissance dans les coups.

 

– Le cerceau Wing Chun « Djok Dji Huen », permet le placement parfait des mains ainsi que la distribution de force dans celle-ci.

 

– Les plots « Moy Fa Jong », permet l’ensemble du travail de pas du système Wing Chun.

 

– Les armes sont les couteaux N°8 « Baat Cham To » plus souvent appelés couteaux papillon « Wu Dip To » permettant l’apprentissage de tous types d’armes courtes et le bâton de 6 pieds et demis « Lok Din Poon Kwan » , longue perche en bois qui va faire travailler la manipulation de tous types d’armes longues.

Pas de combat sans adversaires mais pas d’apprentissage sans partenaires

 

Le travail à deux est important pour se former au combat, et sans un bon partenaire qui vous aident à vous réaliser, vous ne pourrez pas devenir efficace, c’est pour cela que dans le style Wing Chun ont apprend à être un bon partenaire pour devenir plus tard un bon combattant.

 

– Le travail Technique va permettre d’intégrer les mouvements de défenses et d’attaques, leurs enchainements ainsi que les moyens de les adapter à différentes situations.

 

– Le Chi Sao que l’on peut traduire par les mains collantes, et un travail de combat à courte distance permettant de travail les réflexes et la capacité d’adaptation en un temps très court.

 

– Le Lat Sao, est un travail du combat à une distance longue dans le combat, cela permet d’apprendre à varier les distances dans un échange.

 

– Le Sparring, le but ultime est évident. offrir aux combattants (qui sont bien couverts d’équipements de protection) la chance de vivre une simulation de ce que représente un vrai combat.

Nous allons explorer les deux faces de ce travail en alternance !

Prochain épisode :

Le cerceau Wing Chun

Chargement...
Demande d'inscription


    Nom*


    Prénom*


    Date de naissance


    Adresse


    Téléphone*


    Email*


    Message




    * Champs obligatoires